Historique

En mars 1989, la succursale urbanisme et aménagement du territoire du Groupe Y ouvrait ses portes à Lausanne. En novembre 1994, les principaux collaborateurs de l’agence reprenaient l’activité à leur compte en créant l’agence Esplanade Aménagement SA.

M. Jean-Daniel Rickli en était le premier administrateur; M. Olivier Monnin, entré dans l’agence en 1999, en devient co-directeur en 2012 puis co-admnistrateur en 2019.

Esplanade Aménagement œuvre pendant toutes ces années, par ses réflexions et ses travaux, à l’évolution de la pratique de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire en Suisse romande.

  • Dans les années 1980, la planification cherchait l’exemplarité dans les démarches et les processus, que ce soit pour la réalisation de nouveaux quartiers ou l’aménagement des localités et la protection des centres historiques;
  • Dès les années 1990, la planification proposait des démarches incitatives par l’établissement de Plans directeurs communaux et par l’instauration de pôles de développement en soutien à l’économie;
  • Dès les années 2000, la planification était dominée par des démarches plus globales et plus ambitieuses comme les Projets d’agglomération ou le Projet de territoire suisse;
  • Depuis le milieu des années 2010, la planification propose une approche à la fois plus restrictive et plus qualitative en favorisant l’orientation du développement vers l’intérieur des localité, en respectant les caractéristiques du cadre bâti et de l’environnement et en imposant un dimensionnement strict de la zone à bâtir.

Patrimoine et Milieux naturels

1992 – 1995 Avenches – Etude-pilote conduisant à l’établissement d’un plan de protection de la ville historique. Mise en place d’un processus de planification ouvert aux habitants. Etablissement d’un document juridique laissant une place importante aux directives.

1994 – 2003 Maisons rurales – Participation aux études sur les maisons rurales du canton de Vaud pour la Société suisse des traditions populaires. Réflexion sur l’organisation territoriale. Elaboration de la cartographie présentant l’organisation spatiale des territoires et la structure des villages.

2008 – 2011 Buchillon – Etablissement d’un plan d’affectation aux abords du lac prenant en compte diverses mesures de protection du paysage et des milieux naturels pour l’aménagement d’une zone résidentielle.

Villages et petites villes

1991 – 1993 St-Saphorin-sur-Morges et 1991 – 1995 Gollion – Planifications conservant les caractéristiques des constructions et des espaces et favorisant un développement mesuré des villages. Documents juridiques permettant une souplesse d’utilisation.

2003 – 2007 et 2020 – 2022 Bettens – Révision du Plan général d’affectation visant à améliorer la cohérence des affectations du sol, notamment en concentrant le développement aux abords immédiats du village. Révision actuelle du Plan d’affectation communal pour le rendre conforme aux nouvelles exigences fédérales et cantonales.

2018 – 2021 Sergey – Révision de la planification communale pour la mettre en accord avec la législation fédérale et cantonale. Planification fine assurant la préservation d’une localité identifiée par l’ISOS comme site d’importance nationale et d’un territoire d’une grande qualité.

1986 – 1996 Vallorbe – Planification directrice d’une petite ville modèle par sa systématique et son processus. Reprise de la systématique du Plan directeur cantonal de 1986.  Plan d’affectation communal proposant une densification contrôlée et des mesures d’aménagement souples.

2020 – 2021 Val-de-Ruz  –  Etudes de base concernant l’habitat, les équipements, les chemins piétons, les activités, le paysage, la nature et le tourisme. Projet de territoire d’une commune issue de la fusion de 15 communes neuchâteloises. Etude des besoins communaux et définition de concepts et de principes généraux qui permettront de régir la future organisation territoriale.

Pôle de développement

1994 – 1995 Montagny et Yverdon-les-Bains – Evaluation des retombées du développement des activités commerciales dans le secteur de Chamard alors en pleine mutation. Elaboration d’une planification permettant de maîtriser les déplacements et de normes permettant d’organiser le domaine bâti.

1996 – 2000 Vallorbe – Plan directeur localisé comme outil pour l’aménagement d’une vaste zone d’activités. Etude permettant de vérifier la faisabilité foncière et de définir la capacité d’accueil des terrains et des réseaux de transport.

1998 – 2000 PoleNyon – Etude s’inscrivant dans la politique cantonale des pôles de développement. Schéma visant une organisation rationnelle des terrains et des réseaux du pôle Nyon-Signy-Avenex. Le développement tient compte du voisinage des aires d’habitat.

2003 Chablais – Etude assurant la coordination entre les principales aires d’activités du Chablais. Les lignes directrices présentent des mesures pour en améliorer l’attractivité.

Reconversion du tissu urbain et de sites industriels

1993 – 1994 Genève – Elaboration d’une stratégie de redéploiement des activités à l’échelle locale et de principes directeurs pour l’aménagement des zones d’activités. Vérification de la faisabilité technique et économique des propositions de redéploiement des activités.

1999 – 2000 Genève – Recensement des locaux commerciaux et administratifs vacants en ville de Genève comme indicateurs de crise et recherche d’usages alternatifs. Volonté de redéploiement du logement dans les niveaux inférieurs des immeubles.

1998-2005 – Penthalaz et Cossonay – Restructuration du site industriel des Câbleries de Cossonay. Planification permettant un redéploiement des activités industrielles sur le site, tout en sauvegardant les objectifs de protection de la nature préconisés par le PAC Venoge.

2007 Crissier – Secteur industriel situé à proximité de la jonction autoroutière de Crissier et des centres commerciaux de l’ouest lausannois. Schéma directeur prévoyant l’implantation d’activités diversifiées.

Espace-rue

1997 – 1998 Morrens – Avant-projet d’aménagement de l’espace-rue pour toute la localité, visant à modérer la circulation.

2010 Ecoteaux – Avant-projet d’espace-rue d’une localité faisant partie de la commune d’Oron, visant à requalifier l’espace et à ralentir la vitesse des véhicules. Séquences vertes en entrée de localité. Réduction du gabarit routier.

2019 Villeneuve – Projet de requalification des espaces à l’usage du public autour d’un arrêt de bus accompagnant le renouveau des enseignes commerciales. La mutualisation du stationnement doit permettre une amélioration de l’attractivité de la zone pour les usagers.

Quartiers d’habitation

2004 – 2007 Bex  – Secteur de Perruet, proche de la gare, destiné à accueillir du logement et un équipement scolaire. La mise en place de la proposition urbanistique a nécessité un remaniement parcellaire limité.

2005 – 2007 Le Mont-sur-Lausanne – Secteur périphérique du Rionzi destiné à accueillir du logement, des activités et un équipement scolaire. Planification prenant en compte les contraintes naturelles et environnementales.

2005 – 2013 Lutry – Vaste secteur périphérique des Brûlées, soumis à des contraintes naturelles et environnementales importantes. Destiné à du logement et à des activités, il constitue l’une des dernières réserves de terrain constructible importantes de la commune.

2018 – 2019 Yverdon-les-Bains – Secteur des Roseyres, proche du centre accueillant une population de 1’200 habitants et une centaine d’emplois, faisant l’objet d’un développement prioritaire. Projet bloqué au stade de la planification.

Equipements publics

1993 – 1994 Prilly – Etude formelle et programmatique de l’hôpital de Cery, site chargé d’histoire en voie de restructuration. Proposition d’affectations différenciées et de réorganisation du domaine bâti et revalorisation des espaces.

2012 – 2014 Lutry – Intention de réaliser un collège dans un site particulièrement sensible, au voisinage du bourg historique et de la Lutrive. Etude visant à identifier les contraintes, à préciser le programme scolaire et à vérifier l’emprise dans l’espace des réalisations.

2010 – 2019 Morges – Planification du Parc des Sports permettant de confirmer la localisation d’une grande partie des équipements, d’accueillir une piscine couverte et de réorganiser le stationnement de surface en réalisant une importante infrastructure de stationnement souterraine.

Restructuration urbaine

2007 – 2015 Renens – Etude visant à densifier le tissu construit de Roche-Florissant, quartier édifié vers 1960. En complément de la création de logements, le projet comprend également l’amélioration des aménagements et des équipements publics du quartier. Malgré un accueil favorable des services cantonaux, il est abandonné par les autorités communales en cours de procédure.

2013 – 2015 et 2019 – 2020 Moutier – Etude traitant de la densification et du réaménagement d’un îlot urbain proche de la vieille ville. Planification proposant du logement et des activités commerciales établie en tenant compte des contraintes conditionnant l’aménagement du site. Révision partielle de la planification en 2020 pour accueillir une surface commerciale importante.

2015 – 2022 Vevey – Reconversion de deux secteurs de la ville de Vevey à Plan-Dessus. Projets prévoyant la réalisation d’immeubles formant des îlots urbains, accueillant verdure et aires de détente dans les cours intérieures, dans le respect de la morphologie du quartier. Révision des projets en 2021 afin de prendre en compte le besoin des habitants en matière d’équipements et de gestion du sol en réponse au problème climatique.

2015 – 2020 Moudon –  Reconversion du site industriel de la Fonderie, qui s’étend sur près de 6 ha. Suite à plusieurs études successives élaborées depuis 2015, les autorités entrent en matière sur la reconversion du site. L’enjeu est de conserver la majorité des constructions industrielles et de les reconvertir pour des activités, des équipements et du logement. Esplanade Aménagement met en place une stratégie globale de développement.

Dimensionnement de la zone à bâtir

2012 – 2021 Noville – Révision donnant l’occasion d’assurer la préservation du caractère historique du village de Noville, défini par l’ISOS comme étant d’importance nationale, par le biais d’un développement mesuré de la localité. Cette étude tient compte des nombreuses autres contraintes pesant sur le territoire communal, comme les milieux naturels (réserve des Grangettes), et les dangers naturels liés au risque de crues.

2016 – 2020 Essertes – Instauration d’une zone réservée sur la zone à bâtir. Révision du plan d’affectation communal pour le rendre conformes aux nouvelles exigences fédérales et cantonales. Cette planification respecte le développement défini pour les communes hors centres aux horizons de 15 et 25 ans et tient compte des caractéristiques du site.